Mon premier trimestre...

Maintenant que je suis à trois mois passés et que j'entame le second trimestre, il est temps de faire un point sur ce début de grossesse...

Qui ne fut pas super joyeux !

J'ai su très tôt qu'un petit bébé (pas encore bébé) avait niché dans mon bidon...


Mais j'avais de grosses douleurs au ventre, je sentais que quelque chose clochait... Et une nuit, le verdict est tombé !

3 heure du matin, une envie de pipi oblige, je me lève ! Je saignais...

Je me suis ruée aux urgences obstétricales à seulement 5 sa (soit 3 semaines de grossesse), autant dire que niveau crédibilité j'étais à 0 avec mon ventre tout plat.

La gynécologue d'urgence m'a annoncé un décollement mais que bébé était toujours là ! Quelle frayeur !

Oufff...

Je vous écris Oufff, mais les saignements restaient signes d'angoisse, signes qu'il se passait quelque chose de pas normal...

J'ai dû rester alitée 10 semaines exactement ! Je vous avoue qu'au bout d'un mois je suis partie en week-end, juste 2 jours. Je faisais une petite déprime (et de belles crises d'anxiété) et j'avais égoïstement besoin de changer d'air.

Durant ces 10 semaines, les deux premières j'ai été mise sous progestérone mais aussi cortisone, amoxicilline, antihistaminique et j'en passe. Car en plus d'avoir ce décollement, j'avais une bronchite asthmatiforme que je devais absolument soigner. Ce fût 2 semaines très difficiles spychologiquement. J'étais aussi sujette à de grosses contractions que je devais soulager de 6 Spasfon® par jour (en plus de la progestérone).

En fait, mon corps (à cause de ce fameux décollement) prenait bébénou pour une chose à ne pas garder...

Après trois semaines, ma bronchite avait complètement disparue et mes saignements étaient devenus très rares (seulement quand je restais trop longtemps debout). Mais je me devais de rester couchée et prendre le Spasfon® correctement car sans échographie de contrôle, on ne pouvait pas dire si tout était résolue...

Après 10 semaines d’alitement, j'ai enfin pu voir ma gynécologue attitrée (la seule en qui j'ai confiance). Elle m'a annoncé que le décollement était un décollement de membrane mais qu'il s'était bien résorbé, qu'il me restait un hématome et qu'il me faudrait encore rester au repos mais pas aliter totalement. Le soulagement !

Désormais, concernant ce décollement, le plus dur est derrière nous. Je suis toujours sous Spasfon®, toujours 6 par jour (mais parfois je sens que je suis suffisamment au repos et je m'abstiens d'en prendre autant). Par contre au moindre effort je les prends, sinon je me retrouve avec des crampes m'empêchant presque de marcher... J'évite toujours la voiture et les longues sorties et j'attends avec iiiimpatiennnceeee mon prochain rendez-vous !


Ce qui me rassure le plus, c'est que je sens ma petite Charleen quand je suis au repos ♥

Eh oui Charleen (comme Charline mais en anglais), vous aimez ? Nous on a eu du mal à se décider, mais avec ce premier trimestre bien stressant, nous avions besoin de donner un petit nom à notre bébé. Comme pour lui donner encore plus d'importance, plus de vie ! Et aujourd'hui, c'est peut-être encore tôt mais nous sommes soulagés qu'elle est surmontée tous ces petits (gros) tracas comme un bébé-guerrier !

Maintenant il ne me reste qu'à apprécier le reste de la grossesse, rester consciente des risques et prendre soin d'elle et de moi ♥

Et vous ?.. Je connais l'histoire de certaines d'entre vous mais pour les autres, votre grossesse en trois mots ce serait ?! 


Commentaires

  1. Que de stress ! Je n'ose même pas imaginer dans quel état je serai. Je suis soulagée de voir que cette période difficile est derrière vous :). Ici c'était pas mal aussi car sur mes trois bébés, deux ont été labélisés "pas viables" par les médecins. A chaque fois j'ai réussi à les faire patienter pour le curetage et ça a porté ses fruits !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rho lala ! Je pense qu'il faut se faire confiance et s'écouter ! Après je sais ce qu'est une fausse-couche et pas des moindres (hémorragique avec curetage, transfusion etc...) alors j'ai eu réellement peur et quand elle m'a dit que bébé était toujours là je n'ai pas quitté mon lit pendant 2 semaines ! Il était hors de question pour moi de prendre des risques... Mais maintenant ce n'est que pour du meilleur ♥

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

ARTICLES POPULAIRES :